Augmenter votre espérance et votre qualité de vie en développant votre force !

Augmenter votre espérance et votre qualité de vie en développant votre force !

Les activités physiques de type endurance telles que la marche sont très largement reconnues comme bénéfiques pour la santé (1). Le développement des qualités cardiorespiratoires par l’endurance constitue un des éléments clés d’un programme en Activité Physique Adaptée (APA) (2).

Néanmoins, pour maximiser l’impact d’un programme d’APA sur la santé, il est nécessaire de combiner le travail d’endurance avec un travail de force. Il y a quelques années, une vaste étude publiée dans la revue British Medical Journal (3) a cherché à examiner l’association entre la force et musculaire et le risque de mortalité.
Cette étude a été réalisée auprès de 8 762 adultes masculins pendant une vingtaine d’années. De manière régulière, chaque individu participait à un examen médical complet et à des tests de force musculaire au niveau des membres inférieurs et supérieurs. Après avoir suivi ce groupe de participants pendant plusieurs années, les scientifiques ont procédé à des analyses statistiques pour observer la relation entre le taux de mortalité et la force musculaire. Ces différentes analyses prenaient en compte un certain nombre de variables telles que l’âge, la consommation d’alcool et de cigarettes, l’indice de masse corporelle, les conditions médicales de base ou encore les antécédents familiaux de maladies…

Les résultats ont montré que le taux de mortalité est 1,5 fois plus élevé chez les individus ayant une force musculaire plus faible. Les résultats montraient également une corrélation entre la force musculaire et l’âge pour prédire la mortalité. Autrement dit, plus on maintient un certain niveau de force en avançant en âge (en particulier la force des membres inférieurs), plus le risque de mortalité recule !
Tout comme l’endurance, la force semble ainsi avoir des effets protecteurs sur le risque de décès prématuré et sur la qualité de vie. L’organisation mondiale de la santé recommande donc un entrainement régulier combinant un travail de force qui sollicite les grands groupes musculaires du haut et du bas du corps, au moins deux fois par semaine et un entrainement en endurance.


Référence
1- Bull, F. C., & Hardman, A. E. (2017). Walking: a best buy for public and planetary health.
2- American College of Sports Medicine. (2013). ACSM’s guidelines for exercise testing and prescription. Lippincott Williams & Wilkins.
3-Ruiz, J. R., Sui, X., Lobelo, F., Morrow, J. R., Jackson, A. W., Sjöström, M., & Blair, S. N. (2008). Association between muscular strength and mortality in men: prospective cohort study. Bmj, 337, a439.

Mots-clefs : , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.