L’activité physique au service de la santé des salariés

L’absentéisme au travail est une des principales préoccupations des employeurs. En effet, selon le baromètre de l’absentéisme (Ayming, 2015), le taux d’absence moyen par salarié est  d’environ 16 jours par an. Le manque à gagner pour les entreprises est estimé à plus de 60 milliards d’euros. Les problèmes de santé des salariés sont en grande partie responsables de cet absentéisme. Or Il est désormais bien établit que l’activité physique est un moyen de prévenir, voire d’améliorer la santé (INSERM, 2008). De plus, la littérature scientifique suggère que la pratique d’une Activité Physique (AP) régulière et modérée améliore également la productivité au travail et limite l’absentéisme au travail (Conn et al, 2009).

Comment prescrire l’activité physique adaptée – la méthodologie de la SFMES

Depuis le décret de la loi sport santé sur ordonnance, le médecin traitant peut prescrire une activité physique adaptée aux patients en affections de longue durée (ALD). La Société Française de Médecine de l’Exercice et du Sport nous propose de revenir en vidéo sur le contenu de la prescription de l’activité physique par le médecin traitant avec le cas ici d’une adolescente en surpoids. Voici les grands points à retenir :